À la une...

Nos champs d'intervention

Coacher le management, pourquoi et comment ?

Tous les repères d'hier volent en éclat face à la démocratie directe du web ou tout se sait et tout se dit en temps réel impactant de ce fait de nombreuses facettes de l'entreprise tout en déstabilisant de plus en plus ses dirigeants et ses managers ...

Explorons le monde du management des hommes

L'intelligence artificielle
Dès les années 30, Alan Turing l’homme qui a décrypté Enigma, s’est évertué à démontrer que les machines seraient un jour capable de penser et son ambition était de construire une machine pour ce faire.

Au début, le rat ...
C’est finalement en 1951 que John McCarthy construisit la première machine neuronale, le SNARC, un réseau de 40 neurones artificiels simulant le cerveau d'un rat qui, à la recherche de nourriture, apprend à se diriger dans un labyrinthe.
En 1956 le nom ‘intelligence artificielle’ apparait et des recherches sont financées autour de l'apprentissage machine, l'étude de la créativité ou des réseaux de neurones basés sur des algorithmes.

Puis vint l’auto-apprentissage
Fin des années 50 un nouveau pas est franchi, une machine parvient à apprendre à reconnaître des lettres lumineuses grâce à une méthode d'auto-apprentissage.
Bien que réussie et significative cette expérience mit à jour le besoin d’une informatique plus puissante pour repousser les limites de l'intelligence artificielle.

L’espoir renait
C’est au cours des années 80 que les entreprises s’intéressent à des solutions d’aide à la décision en acquérant des systèmes experts afin de reproduire le raisonnement d'un spécialiste.
Mais ces systèmes vont vite montrer leurs limites car codifier, consigner et mettre à jour les connaissances des hommes de l'art se révèle à la fois compliqué, complexe et onéreux.

Demain serons-nous tous remplacés par des robots ?
Comme toutes les technologies qui ont révolutionnées le monde, l'intelligence artificielle devra s’affranchir de son approche ‘copie du fonctionnement de l'homme’ au même titre que pour se déplacer rapidement l’homme a dû trouver autre chose que les jambes (la roue) ou que pour voler il a dû s'affranchir du vol de l'oiseau (l’hélice).

Pour en savoir plus ...
Vous pouvez consulter l'intégralità de cet article qui a été publié par IRO Magazine en cliquant ici

De l’homme des cavernes ne sachant pas compter à celle du ‘globe-trotter’ entièrement informatisé, comment ne pas évoquer ces individus qui, à chacune des évolutions culturelles ou techniques, ont tant fait pour ‘arrêter le progrès’ afin de garder tout ou partie d’un pouvoir potentiel, les ‘sachants’.

Qu’est-ce qu’un ‘sachant’ ?
Le ‘sachant’ est celui qui possède des informations ou un savoir et qui refuse de le partager ou, pire, de le voir disparaître. Il développe cette attitude afin de garder un certain pouvoir et de s’y accrocher sans même prendre conscience qu’il est en train de se faire dépasser par l’évolution culturelle ou technologique.

Une longue histoire ...
L’existence de sachant est certainement vieille comme le monde et l’on peut penser que le chef de la tribu, pour assurer sa domination sur le groupe et rester en place le plus longtemps possible, l’utilisait déjà à l’époque préhistorique.
Et puis au fur et à mesure de l’histoire de l’humanité, l’écriture, le calcul, la science et les technologies ont créés des générations et des générations de sachants.

L'histoire balbutie ...
Le mode de fonctionnement des sachants du XXIe siècle n’est pas sans rappeler certaines méthodes du Moyen Âge durant lequel celui qui avait le pouvoir avait, de fait, des droits sur ses sujets comme celui de vie ou de mort sur ses serfs, le droit de cuissage, etc
A la même époque l’Eglise invente l’inquisition qui lui permettra, par la terreur et une certaine forme d’obscurantisme, d’asseoir son pouvoir sur l’Occident ...
Lire la suite